Derniers articles

mercredi 16 janvier 2013

Chiens du Maroc

Ils sont bruyants, sales, maigres, "montés à l'envers", marrants, collants, peureux, malades, agressifs, doux, bons gardiens... Ils sont nombreux. très. Trop ? Certainement, mais la faute à qui ? Dangereux ? Une fois encore, la faute à qui ? Négligence, manque d'informations, réactions à contretemps des autorités (campagnes d'abattage de chiens dans les rues, décidées comme ça), aucune campagne de stérilisation, etc.bref, les chiens du Maroc sont ce qu'ils sont - je les aime bien malgré leurs... particularités ? Et ils ne méritent certainement pas ce que le Maroc est en train de leur concocter. La loi 56-12, qui propose l'élimination pure et simple des chiens dits dangereux et le port de la muselière obligatoire pour tous les autres, punit d'amendes allant jusqu'à 50000 DH (4500 euro) des propriétaires dont le chien a mordu - sans préciser, d'ailleurs, si c'est pour le défendre. Eh oui, un type vous agresse, votre chien vous défend, et paf, vous êtes forcé de payer une amende et de faire euthanasier votre chien.
Là où ça devient drôle, c'est avec les chiens bildi, ces des fermes, ceux qui fardent les troupeaux. Ils vont faire quoi, les gens ? Leur mettre une muselière ? Parce que la loi parle de chiens de race, mais la majorité des chiens au Maroc, ce sont ceux-là :


Là où ça l'est moins, c'est que cette loi injuste est en plus la porte ouverte à tout un tas d'abus gerbants : règlements de compte entre voisins, demandes de bakchich, et j'en passe et des meilleures. Plusieurs associations marocaines se sont regroupées pour protester contre ce projet de loi : on peut lire un article sur le sujet ici ou encore .
Une pétition a été mise en ligne sur AVAAZ : pour signer, c'est par ici. N'hésitez pas à faire tourner!

8 commentaires:

  1. j'ai toujours eu et j'ai encore des bergers Allemand et jamais de problèmes parce que bien éduqué, je suis donc contre cette loi !! Que l'on fasse stériliser quelques chiennes pour éviter qu'il y en trop et pas toujours les chiennes on peut aussi castrer les mâles, comme pour certains hommes violeurs !!

    RépondreSupprimer
  2. Euh, je ne vois pas trop le rapport? Ce qui est sur, en revanche, c'est que la castration coûte moins cher que la stérilisation des femelles. Et dans un pays comme le Maroc, ça devrait être pris en compte.

    RépondreSupprimer
  3. Billet important, encore une fois, merci, Charlotte.

    J'avais déjà signé la pétition AVAAZ.

    Et je rappelle qu'il n'y a pas que le Maroc, il y a eu aussi l'Ukraine,... pour cause d'Euro de foot.

    Depuis, je boycotte ce foot aux mains de barbares mercantiles :

    http://centpenseespourvous.blogspot.be/2012/06/euro-boycot.html

    ou :

    http://centpenseespourvous.blogspot.be/2012/03/mafia-foot.html

    Mais face à la barbarie mondiale, il y a des jours où nous nous sentons bien peu de chose...

    RépondreSupprimer
  4. ce qui est terrible, c'est que les pétitions n'aient servi à rien. De même que les pétitions et l'appel au boycott des JO de Pekin.

    RépondreSupprimer
  5. J'avais boycotté aussi ces JO de Pékin, Charlotte :

    http://centpenseespourvous.blogspot.be/2012/07/boycot-jo.html

    Mais avec aucun écho : zéro comm...

    Amitiés et bon courage pour tes nobles combats.

    Gérard Eloi

    RépondreSupprimer
  6. J'ai signé... A petits pas on progresse aussi en France vers cette même montée du rejet. Et alors que la castration / stérilisation est la seule solution valable (et en France, des lois plus strictes encadrant l'élevage et la repro) on va vers la facilité : le chien bouc-émissaire et la discrimination, partielle en premier lieu et de plus en plus massive en second. Cela fait déjà des années que les gens qui sortent leur chien dans les villes sentent de plus en plus monter cela... à la campagne on est mieux, mais on sent ce rejet "anti-chiens" contaminer de plus en plus les villes. De plus en plus de propriétaires ennuyés par les passants, rejetés de certains parcs, contraints à de plus en plus de "précautions", contrôlés par la police même avec des chiens non "typés" etc. Comme je vais de plus en plus en campagne ou forêt ça va, mais en ville oui on le ressent.

    Je suis révoltée contre cette hypocrisie avec d'un côté commerce, importation, repro, ventes etc. tolérés avec une (trop grande) bienveillance et de l'autre côté les euthanasies en masse, les lois de plus en plus "anti-chiens", etc.

    Le Maroc c'est encore différent. Ça rejoint plutôt ce qui se passe dans notre pays pour les chats : une repro non contrôlée d'animaux errants, devenus sauvages, et au lieu de stériliser, on ramasse en fourrière, on condamne les gens qui les aident, on en tue également (poisons, etc.)

    Quant au danger il est souvent dans le camp de l'homme plus que du chien. Ou de ce que pourrait faire l'homme ou pas pour intelligemment remédier aux situations comme celles-là.

    De même que le danger en France est mis tout entier du côté des chiens alors que l'homme les tue, les dresse, des abêtit, les prive de besoins élémentaires pour son propre plaisir, bien être ou soif d'autorité. Et autre incohérence (et injustice) : le chien a fait tant d'efforts pour "parler homme" et l'homme si peu d'efforts pour déchiffrer les bases de "langage chien".

    Que des gosses ennuient un chien, le terrorisent, le provoquent est normal. Le chien serait censé tout subir, et toujours sans broncher. Et cela de plus en plus.
    Que le chien se défende... et là...
    Et s'il a la réaction tempérée et équilibrée d'avertir... d'un grognement ou claquement des dents... on le frappe.
    Et ensuite il n'avertira plus, et on le tuera.

    Il y a 15, 20 ans, ce n'était pas ainsi, pas à ce point. Un gosse se faisait chiquer la main et on lui disait : ah, bien fait. Un peu dur certes mais pas faux, surtout lorsque la morsure n'était pas grave et que l'enfant avait été averti.

    Maintenant il n'y a ne serait-ce qu' une égratignure (et même entre chiens, et parfois même pas la moindre trace) qu'il y a rapport à la Mairie et convocation du maître, évaluation, etc.

    Les chiens sont le reflet de ce que nous sommes et de l'esprit de nos sociétés. Et pour le moment, guère de quoi être fiers de nous, ni se réjouir.

    RépondreSupprimer
  7. je mais ça sur mon Facebook ,vraiment j'ai bien aimé,merci bien pour votre article bien détaillé et exhaustif,je vous souhaite un grand nombre de visiteur,et bon courage

    RépondreSupprimer