Derniers articles

mardi 28 novembre 2017

Shâhra, dernière ligne droite!

Mon prochain roman de fantasy, Shâhra (je pense que finalement le titre le plus adapté, même s'il n'est pas encore définitif), sortira pour les prochaines Imaginales aux éditions Mnémos.  Je l'annonce officiellement, histoire de me mettre un coup de pression supplémentaire, et parce que la couverture est lancée. Et vous savez qui la réalisera ? Ma chère Mélanie Delon. 
Plusieurs nouvelles, parues dans différentes anthologies, prennent place dans cet univers : "Azr'Khila" (Reines et dragons, anthologie des Imaginales 2012), "La Nuit sur le plateau de K'fên" (Les coups de cœur des imaginales, Actu SF 2013), "La Voix des renards pâles" (Destin(nations), anthologie des imaginales 2017), "Dans Ses yeux" (Mon cheval, mon espoir, collectif dont les droits sont reversés à Cheval Vie, 2015) et "De Sable et de vent" (Incontournables de la fantasy, anthologie, 2012). 
Un petit extrait ? 


Happée par le miroitement des particules, Arkhane plongea dans un flot mordoré. Elle émergea dans le matin, face à la majesté des montagnes dont les stries rouges et grises semblaient peu à peu effacées par les brumes sinueuses qui s’enroulaient autour de leurs sommets, écho des fumerolles de la caverne d’Ennâ.

Un rayon de soleil transperça les nues, révélant l’espace d’un instant une saillie rocheuse semblable à la silhouette d’un grand rapace noir. C’était là qu’elle devait se rendre. Elle en eut l’immédiate certitude. Avec la sensation de flotter entre deux mondes, elle se mit en route.  

Sur la pente qui descendait vers le creux de la vallée rocailleuse, les pierres roulaient et la terre crissait sous ses pieds. Le craquement des branches d’arganier racornies par la chaleur et le vent résonnait tout autour d’elle, créant une harmonie dont les notes creuses et sèches s’accordaient étrangement au rythme de sa marche. Ses pensées, fragments épars, étincelles éphémères, se rassemblèrent peu à peu, traçant devant elle un fragile sentier de couleurs et de souvenirs.

Un serpent brun modelé  dans la terre.

Son ancrage dans le monde.

Sa première épreuve.

Un philtre d’eau et de lumière.

Le flux de la vie.

Sa deuxième épreuve.

Une fleur de feu gravée dans sa chair. 
L’essence du cœur.



Un blog : Contes de Shâhra, est dédié à cet univers, ainsi qu'à la résidence d'autrice effectuée en 2016 en partenariat avec les Imaginales. Évidemment, comme je n'ai pas le temps de l'alimenter, il est un peu vide depuis un an mais allez y faire un tour, vous y découvrirez entre autres un superbe cadavre exquis d'auteurs et illustrateurs:)
Sans la résidence "auteur associé"/ "autrice associée" dont j'ai pu bénéficier grâce aux Imaginales et à la DRAC Lorraine, je n'aurais jamais pu envisager l'écriture de Shâhra. Un grand merci, à tous, pour la confiance accordée... 
Et maintenant, y a plus qu'à terminer mon roman.

1 commentaire:

  1. Hate de le lire une fois imprimé, et je sais que je ne suis pas le seul.

    RépondreSupprimer