Derniers articles

samedi 1 juin 2013

Transitions

Drôle de période. 
Pas drôle hilarante, drôle bizarre. Mais un bizarre à la fois schizophrénique et positif. Je ne peux pas en révéler plus pour le moment, parce qu'il ne fait ni contrarier la chance ni mettre la fausse fourrure rose pailletée avant de l'avoir achetée, mais j'ai reçu récemment deux très bonnes nouvelles. Plus que deux, en réalité, mais les deux dernières m'ont fait un bien fou. 
Et du coup, et parce qu'il s'agit de carrière littéraire, je me retrouve dans une position assez étrange. D'un côté, on me reproche une écriture trop littéraire, des références trop intello (la nouvelle insulte à la mode). D'un autre, on me "veut" exactement pour ça, parce que je sais écrire, que j'ai des choses à dire, que j'ai des références (littéraires, musicales, sériesques - HBO power en tête... bon, d'accord, Glee n'est pas intello.)
D'un côté, on me demande d'écrire à condition  de ne pas être moi-même - attention, ça ne veut pas dire que je ne peux pas m'adapter, hein ? la preuve, mon roman pour les 10/12 ans actuellement... - et de l'autre, on me demande de fouiller, un peu plus, encore plus. 
Impression d'être à un tournant. 
Un tournant plutôt très cool, un tournant qui fourmille déjà de plein de possibles et d'idées, mais qui implique pas mal de recul, de tiraillements aussi, de besoin de souffler. D'incertitudes. Ou alors, c'est parce que finalement, tout commence à se débloquer? je ne sais pas. je ne sais pas mais c'est assez étrange... 
Et pour finir sur l'étrange, un petit morceau du grand Jim, que je dédie à mon amie Dextelle.


5 commentaires:

  1. ne change pas... adapte toi mais ne change pas. :)
    Ta plume est ton identité, alors je serai toujours là pour te dire de rester toi même, juste pour me faire l'écho de tous ces gens qui aiment ce que tu écris ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne peux qu'appuyer Fabien. Ta plume a une véritable identité, il suffit d'ouvrir un livre au hasard, pour savoir s'il est de toi. C'est une richesse et un trésor :)
    Et puis s'adapter, ce n'est pas renoncer ;)

    RépondreSupprimer
  3. J'abonde.

    Ton talent (je l'ai crié, chuchoté, hurlé, écris et dis combien de fois, déjà ?) est protéiforme, profond et multiple. Intelligent, oui, capable de s'adapter à des cadres et des frontières pour mieux mettre en lumière leurs limites, oui, aussi. Et c'est une des multiples qualité de tes travaux.

    Parcourir un chemin, ça n'est pas le devenir, crois-moi sur parole ^_^

    Lace'Content

    RépondreSupprimer