Derniers articles

dimanche 27 mars 2016

Essaouira : mouettes, chats... Et chevaux!

Un peu de légèreté dans un monde de brutes... Fabien et moi sommes partis quelques jours à Essaouira, pour prendre de vraies vacances (sans connexion ou presque), et parce que je souhaitais lui faire découvrir - à cheval bien sûr - cette région dont je conserve un souvenir magique. Quant à moi, je dois avouer que je rêvais de galops en bord d'océan depuis longtemps - les derniers, avec Keyrann, datant de 2005 ou 2006. C'est dire...
J'ai contacté Zouina Cheval en 2014, quand j'hésitais à ramener mes loulous en France. Si j'avais décidé de les laisser au Maroc, ils seraient allés chez eux. Depuis, je suis régulièrement leur actualité. Deux ans se seront donc écoulés entre les premiers contacts et la rencontre IRL avec l'équipe et les chevaux! Et je crois que, s'ils étaient restés là-bas, mes loulous n'auraient pu mieux tomber. 
Mais revenons donc à l'essentiel : les chevaux, les mouettes, les chats. 




Bleu, blanc, jaune, ce sont les couleurs d'Eassaouira, une petite ville où il fait bon se balader, flâner, bercé par les cris des mouettes et des goélands, les yeux plissés par le vent et les embruns. A essaouira, les gens sont cool. Vraiment cool. La population est éclectique, va du surfeur au berbère monté de Mhamid pour ouvrir un commerce, du hippie au Soussi, du résident qui se la pète grave à la mama bulldozer. On s'y sent bien, les gens sont gentils et il y a des restaurants végétariens. Donc, oui, cool est le terme. 
Essaouira, c'est aussi une ville où les chats sont très bien traités : la plupart ont été stérilisés et tous sont nourris, les gens leur laissent de l'eau à disposition...


le matou du café qui m'a squattée une demi-heure en ronronnant...
Le lendemain de notre arrivée (notez qu'il n'y a qu'un petit échantillonnage de poils et de moustaches, j'ai vraiment pris énormément de photos), départ pour Diabat, où se situent les écuries de Zouina cheval.
Au programme : deux balades pour moi, une remise en selle et une balade pour Fabien. Najib est très gentiment venu nous chercher, et nous a conduits jusqu'au ranch. J'ai été accueillie par des calins d'Amalou. Il était dans le premier box, à l'entrée. Curieux, gentil... Il m'a donc assaillie de bisous (sur les joues, le cou, le nez)... Comment résister ? Fabien et Najib se sont occupés d'Ayyur, qui allait être la monture de Fab pendant la randonnée. Et moi, j'ai commencé à gratouiller... 
Amalou
Depuis 1994, j'ai fait de très nombreuses randonnées au Maroc - et un peu ailleurs aussi. C'est la première fois que j'en effectue une aussi bien organisée (bivouacs, cuisine...), humainement très agréable (guide adorable et compétent, propriétaires du ranch très accueillants et gentils), et top au niveau des chevaux.
Les arabe-barbes sont extrêmement attachants, et tous ont un cœur d'or et une volonté à toute épreuve, pourvu qu'on prenne le temps de leur donner une chance de s'épanouir. C'est le cas, chez Sophie et Najib. Et c'est bien agréable, de monter des étalons à la fois endurants, bien éduqués et très équilibrés.


Amalou, je l'ai découvert durant ces trois jours, est un petit cheval très attachant, de mieux en mieux à mesure qu'il se sentait en confiance avec moi.
matin câlin et grain



Fabien a monté Ayyur, cheval extrêmement fiable, et rapide - et a eu un gros coup de coeur pour Kiss me, essayé durant la deuxième matinée.

Entre océan et dunes. Amalou et moi, Fabien et Kiss me, Sophie et Ayyur


La randonnée que nous avons effectuée dure deux jours. Mêlant océan et campagne, elle permet de découvrir la très belle région de Sidi Kaouki et du cap Sim.  Le rythme ? Adaptable, selon le niveau des cavaliers. 

entre les arganiers

Sophie et Kiss me

des ânes en liberté
video

C'est aussi lors de ces deux jours que Fabien a pu faire, après une découverte des dunes, son premier vrai grand galop sur la plage, le visage fouetté par le vent et l'écume... 

Fabien et Ayyur




Fabien et Ayyur, Mohand et Kissat

video

Amalou, bien qu'excité à la perspective d'être au bord de l'eau, s'est montré remarquablement attentif à mes demandes - et le triple galop final, dont vous ne verrez aucun film parce que je n'avais pas d’appareil (ni de go pro)... était aussi génial visiblement pour lui que pour moi. 






Pour Fabien comme pour moi, ces retrouvailles avec la randonnée et le Maroc ont été merveilleuses - et nous sommes bien décidés à renouveler l'expérience!

Si vous voulez plus de renseignements sur  Zouina cheval, re-voici le lien: clic!
(Et si vous avez la trouille à cause des imbéciles qui nous pourrissent l'existence avec leurs attentats, le coin est sûr, la religion musulmane n'a rien à voir avec cette secte de malades...)

#ZouinaCheval


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire