Derniers articles

lundi 15 septembre 2014

Maroc - France : exporter des chevaux... Opération ZEN

Je m'avance de quelques semaines dans la rédaction de ce billet, mais l'exportation de mes chevaux étant une aventure en soi, un bel entraînement à la zénitude aussi, je me dis qu'une petite note explicative vaut le coup. 

En théorie, tout est à peu près simple... 
- Avant toute chose, trouver un vétérinaire qui accepte de s'occuper de la procédure et ait l'agrément lazaret (ou soit en mesure de l'obtenir, mais c'est long, compter au moins un mois de travaux en plus). Celui-ci vous aidera probablement à vous mettre en rapport avec un transitaire, la personne chargée de s'occuper des formalités douanières, indispensable pour passer les frontières.
- Contacter un transporteur, et ne pas hésiter à demander plusieurs devis. C'est ce que j'ai fait, et heureusement : le transport des chevaux étant cher, autant être sûr de tomber sur quelqu'un de sérieux, et honnête. Pour le camion, vous avez plusieurs solutions : soit le camion voyage à vide à l'aller, et vous payez tout, soit le camion transporte des chevaux à l'aller, par exemple, et vous ne payez que la moitié, question d'occasion, de timing, etc.
- Si ce n'est pas encore le cas, trouver une pension en France - qui accepte les entiers si vous gardez vous chevaux entiers et la prévenir de toutes les démarches, et du temps que cela peut prendre (au minimum, deux mois). La future mienne (que je remercie au passage pour sa patience) découvre en même temps que moi toutes les subtilités du parcours...
- Vérifier si les chevaux sont identifiés, pucés, etc. Bref, les faire enregistrer auprès des haras royaux. Votre cheval (ou vos chevaux) seront ou non inscrits dans le stud-bock marocain (arabe-barbe, barbe, cheval de selle ou ONC). 
- Vérifier que les chevaux sont bien vaccinés contre la grippe, bronco-pneumonie, rage, etc., les déparasiter. Jusqu'ici, cela paraît logique, mais au Maroc, tout le monde ne fait pas les vaccins... 
- Vérifier que les chevaux sont en état de voyager. Compter au moins un mois supplémentaire de "remise en forme" si lors de la visite vétérinaire, ils est décidé qu'ils sont trop maigres, par exemple ou si les vaccins ne sont pas à jour (ou inexistants).
 - Effectuer une demande d'exportation auprès de la SOREC, celle-ci étant valable trois mois.
- Emmener vos chevaux dans le lazaret, et effectuer une première visite de contrôle... afin de commencer les prélèvements : peste équine, artérite virale, dourine, morve, anémie infectieuse, etc. La liste est longue, l'attente stressante. La quarantaine prend entre 24 et 28 jours : quatorze jours entre le premier et le deuxième prélèvement, une semaine entre le deuxième et le troisième, et 4 jours pour les résultats. 
- Après cela, le vétérinaire effectue une visite en compagnie d'un officiel de l'ONSSA, qui se charge de signer le certificat de bien-être. Dès ce moment, vous avez 10 jours plus 1 pour le ferry, pour exporter vos chevaux vers l'Europe.

A savoir : les chevaux doivent être exempts de toute maladie (même un coup de froid passager peut être rédhibitoire à la frontière espagnole, donc éviter de doucher vos chevaux s'il y a le moindre souffle de vent...c'est un retard de trois semaines dans les dents, sinon), le lazaret doit être archi-nickel et de nouvelles normes existent depuis 2013, il faut éviter de commencer les démarches en période de Ramadan (surtout si des travaux doivent être effectués sur le site du lazaret)... il faut être TRÈS patient, savoir que cela coûte cher, et être paré à toute éventualité, retard, etc. 

Ce qui a changé depuis 3/4 ans : les normes sanitaires sont vraiment drastiques, aujourd'hui. Cela n'était pas le cas avant - du moins, les exigences étaient moindres et plus souples. Il n'y avait que deux prélèvements, à 10 jours d'intervalle. L'ensemble prenait au plus 21 jours. MAIS les chevaux n'avaient que... 48H, après réception des analyses, pour quitter le pays. Autant dire qu'il fallait speeder. 
 Mon vétérinaire et moi avons pris connaissance de tous ces changements au mauvais moment. Entre la petite Dîn et Keyrann qui n'étaient pas en forme (vive les vitamines et la menthe), la chaleur et le Ramadan (en plein mois de juillet, imaginez l'horreur pour creuser, percer,traiter...), tout a pris un retard invraisemblable. Les analyses, évidemment, ne pouvant débuter AVANT qu'il ait l'agrément. Et puis, petit couac de dernière minute, qui retarde encore le départ de plusieurs semaines...  

Patience et zénitude, je vous dis.


La bonne nouvelle, pour vous, chers lecteurs qui voulez peut-être importer un cheval du Maroc vers la France, c'est que si vous cherchez un lazaret, celui-ci est flambant neuf, aux normes, etc. je peux également vous mettre en relation avec un super transporteur.

Vous me direz : est-ce que ça vaut le coup, tous ces tracas, tous ces papiers, coups de stress, nerfs qui craquent, sangs rongés, dépenses, pour rapatrier des chevaux ? 
En ce qui me concerne : OUI. 
Cela fait 17 ans que j'effectue 4/5 fois par an des allers et retours au Maroc, Keyrann a connu trois pensions, et j'aimerais qu'il vive une retraite heureuse, avec de l'herbe et de l'espace pour se défouler ; je supporte de moins en moins l'éloignement, souhaite que Dîn grandisse dans un environnement ouvert, en s’éclatant dans un pré avec d'autres chevaux ; et puis, il y a Assarabe, qui mérite lui aussi un peu de liberté (en plus du fait que le voir toutes les semaines, ça va être mieux pour construire une vraie relation avec lui). C'est une décision qui a été pesée et mûrement réfléchie  - même si c'était à refaire, Fabien et moi n’hésiterions pas.

En ce qui vous concerne : A VOUS DE VOIR!
Il y a en  France des élevages de barbes, arabe-barbes, pur-sang arabes, des chevaux à sauver, adopter, etc. Alors, ce n'est peut-être pas utile de dépenser autant d'énergie et d'argent...  Sauf , évidemment, si vous êtes tombé(e) amoureux (se) des chevaux du Maroc, qu'ils soient ou non de race..., que vous êtes au Maroc et que vous ne voulez pas rentrer en France sans votre frère/soeur équin(e), etc. Vous savez que ce sont des animaux rustiques, courageux, endurants, gentils, , etc.
 Pour information : au Maroc, et selon qu'il y ait ou non sècheresse, un cheval coûte de 650/800 euro (les juments sont moins chères que les entiers) à l'achat à.... X (pur-sang de la mort qui tue avec pedigree de folie et gagnant de 150 000 courses). En moyenne, si vous voulez un cheval inscrit au stud-bock : 1000 à 3000 euro - et les arabes sont plus chers que les barbes je crois. Les chevaux ne sont généralement pas castrés, même si cela se fait de plus en plus. Il n'y a pas de période d'essai, du moins pas à ma connaissance... et surtout si vous choisissez un cheval sans papier, un cheval de "caroussa" comme on dit (qui tire des carrioles). Vous pouvez, si vous choisissez un cheval dans un élevage, demander au vétérinaire d'effectuer un contrôle, mais c'est à vous de faire la démarche, je pense.
En France, un pur-sang arabe veut entre 2500 et X, avec de ce que j'ai pu voir une bonne moyenne à 8/10 000 euro pour un entier ; les arabes-barbes coûtent moins cher - la moyenne est autour de 8 000 et j'ai pu noter des prix semblables pour les barbes (avec du très délirant). 
Voilà... En espérant que ce résumé puisse aider les propriétaires et futurs propriétaires de chevaux désirant faire venir le leur auprès d'eux!



12 commentaires:

  1. svp j aurai besoin de l adresse d'un lazaret agrée sur le Maroc , contactez moi sur mav-holding@outlook.com

    RépondreSupprimer
  2. Holding ?
    Merci de m'en dire un peu plus...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Je me permets de vous adresser ce mail car j'aurais quelques questions à vous poser.

    Je connais plusieurs éleveurs de chevaux qui souhaiteraient acquérir des arabes barbes du Maroc sans avoir de contact sur le territoire.

    Pour ma part j'ai vécu très longtemps au Maroc et je connais du monde sur place et notamment dans le milieu équestre et vétérinaire.

    Ainsi j'aimerai pouvoir importer plusieurs chevaux pour les éleveurs dont je parle plus haut.

    Cependant je ne connait pas la procédure administrative, sanitaire et légale pour le faire.

    Pourriez vous éclairer ma lanterne?

    Par ailleurs si je fais l'intermédiaire (trouver les chevaux, m'occuper des papiers auprès des administrations) et que l'éleveur s'occupe du transport, comment dois-je calculer ma rémunération? qu'elle est la coutume dans le milieu?

    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Je me permets de vous adresser ce mail car j'aurais quelques questions à vous poser.

    Je connais plusieurs éleveurs de chevaux qui souhaiteraient acquérir des barbes du Maroc sans avoir de contact sur le territoire.

    Pour ma part j'ai vécu très longtemps au Maroc et je connais du monde sur place et notamment dans le milieu équestre et vétérinaire.

    Ainsi j'aimerai pouvoir importer plusieurs chevaux pour les éleveurs dont je parle plus haut.

    Cependant je ne connait pas la procédure administrative, sanitaire et légale pour le faire.

    Pourriez vous éclairer ma lanterne?

    Par ailleurs si je fais l'intermédiaire (trouver les chevaux et m'occuper des papiers auprès des administrations) et que l'éleveur s'occupe du transport, comment dois-je calculer ma rémunération? qu'elle est la coutume dans le milieu?

    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  5. Il faut procéder à l'identification des chevaux auprès des haras marocains, ensuite mettre tous les vaccins à jour ou effectuer les vaccins s"ils n'ont jamais été faits.
    Ensuite, trouver un vétérinaire agréé pour lazaret - c'est a dire capable d'accueillir les chevaux pendant un mois au minimum dans un lieu répondant aux normes sanitaires pour l'exportation. Ensuite, faire une demande d'exportation auprès de la SOREC avec le vétérinaire. Les prélèvements se font en 3 étapes, sur 21 jours (le labo est à casa) et les chevaux ont 11 jours (bateau compris) pour quitter le Maroc à partir du moment où le dernier prélèvement est effectué. Autant dire qu'il faut avoir les résultats très vite...
    Entre deux, il faut vous mettre en relation avec un transitaire spécialisé de préférence dans le transport de chevaux, qui règle avec vous les formalités administratives (là, c'est assez coton, il faut tomber sur un bon...)
    Pour votre dernière question, je ne sais pas, j'ai importé mes chevaux, je n'ai pas eu à me poser de question! :) Voici le lien vers un site : http://chevauxdeloued.com/ , Alexis m'a beaucoup aidée. Il pourra peut-être vous renseigner plus. Sinon, si vous avez besoins de noms, etc. vous pouvez me donner votre mail et je vous répondrait en privé

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir, votre blog est super interressant et comporte de nombreuses infos très pratique. J'aimerais savoir si vous connaissez la procédure inverse, j'ai un ami qui veut importer des chevaux d'angleterre pour courir au Maroc. Cordialement. Mon mail : espace3461@yahoo.fr

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que le mieux est que vous vous renseigniez auprès de la SOREC (Maroc). Je ne connais malheureusement pas les procédures dans le sens inverse. Sachez toutefois que des chevaux venus d'Angleterre pour courir là-bas risquent de souffrir des écarts de température et d'environnement. Peut-être serait-il plus sage, au lieu de risquer la vie de ses chevaux, que votre ami aille sur place et achète des chevaux de course ?

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    Serait il possible de connaître le coût pour l'exportation d'un Cheval.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    Serait-il possible de connaître le coup total de l'exportation ?
    Je vous remercie par avance.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    Je vis actuellement au Maroc et ai fait l'acquisition d'un hongre arabe-barbe. J'aimerai l'emmener avec mon en France. Je suis actuellement en train de faire les papiers officiels.
    J'aimerai savoir quels sont les vaccins obligatoires avant l'importation? Où se trouve et comment contacter le Lazaret que vous avez choisi? et le nom et contact du transporteur ainsi que le coût du transport?
    Je vous suis très reconnaissante d'avoir écrit ce blog car j'avais commencé à baisser les bras et me faisais à l'idée de dire adieu à mon Loulou....
    Si vous voulez me répondre en message privé, je peux vous donner mon adresse email.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que cela serait mieux, en effet. Où êtes-vous située ?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer